Des travaux à faire dans les logements classés F et G

Les propriétaires de logements dont l’étiquette énergétique appartient aux classes F ou G devront les rénover pour améliorer la performance énergétique, d’ici 2025. Afin d’inciter aux travaux, il existe déjà différentes aides et un dispositif de bonus-malus devrait voir le jour.

Qu’ils soient loués ou occupés à titre de résidence principale ou secondaire par leurs propriétaires, les logements très énergivores devront faire l’objet de travaux de rénovations énergétiques avant 2025. La récente loi “transition énergétique” vise les logements dont l’étiquette énergie correspond aux classes F ou G du Diagnostic de performance énergétique (DPE).

Pour inciter les propriétaires-bailleurs à procéder à ces travaux, la loi prévoit qu’un rapport d’évaluation devra être réalisé avant l’été 2016 pour mettre en place un dispositif bonus-malus, qui s’inspirerait de celui applicable aux véhicules. Une fois le référentiel d’économie d’énergie minimale créé, ceux dont le logement atteindra les objectifs de performance énergétique, bénéficieront d’un bonus. À l’inverse, ceux qui ne les respecteront pas, subiront un malus.

Actuellement, il existe plusieurs aides pour encourager la réalisation de travaux de rénovation énergétique. Depuis le 1er septembre 2015, les propriétaires occupants ou les locataires peuvent bénéficier du crédit d’impôt pour la transition énergétique (Cite) au taux de 30 % appliqué sur les dépenses d’équipements et de matériaux améliorant la performance énergétique du logement. Les propriétaires bailleurs ou occupants peuvent aussi financer les travaux d’éco-rénovation grâce à l’éco-prêt à taux zéro, prêt gratuit de 30 000 € au maximum. Certains travaux ouvrent également droit à des certificats d’économies d’énergie (CEE ou C2E), ou encore à une aide de l’Agence nationale pour l’habitat (Anah).

Renaud Bernard

ECOPRIME vous guide à travers le dispositif complexe des Certificats d’Economies d’Energie (C2E).
un simulateur simple et gratuit (facilité d’accès au grand public)