Le plan climat de l’Australie

A l’heure où les différents participants à la COP 21, à Paris en décembre, commencent à fixer leurs objectifs de réduction de gaz à effet de serre et les publier dans la presse, un plan climat fait débat. Il s’agit du plan climat de l’Australie dont les objectifs viennent d’être publiés.

Des objectifs environnementaux fixés

En effet, le premier ministre australien Tony Abbot a dévoilé ces objectifs de réduction gaz à effet de serre lundi à la presse. L’objectif annoncé est une réduction de 26% à 28% d’ici 2030 de ses émissions de gaz à effet de serre en comparaison avec l’année 2005. Le choix de cette année ne s’est pas fait au hasard puisqu’il s’agit d’une des années où le taux d’émission du gaz à effet de serre a été le plus élevé en Australie. L’Australie avec ces 26/28% fait donc mieux que le Japon et la Chine. Mais reste endessous des moyennes de réduction d’émission de gaz des pays de l’Union Européenne et des Etats Unis.

Un débat autour des efforts de l’Australie

Cet objectif est toutefois jugé insuffisant par de nombreux organismes œuvrant pour le développement durable. L’autorité australienne avait ainsi recommandé en juillet une réduction de 40 à 60% des émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030, par rapport au niveau de l’année 2000. De cette façon l’Australie aurait pu s’inscrire dans les objectifs de la COP 21 de faire en sorte que l’augmentation de la température soit de 2 degrés au lieu de 4 d’ici 2100. Ceci n’étant possible que si l’Australie s’implique dans ses politiques énergétiques et encourage sa population à travers des subventions pour rénover son logement, acheter des voitures électriques…

Une difficulté à concilier développement économique et durable

Pour rappel l’Australie est l’un des plus gros pays émetteurs de gaz à effet de serre. Ceci est dû en partie à l’importance du charbon. Cette ressource très présente en Australie est exploitée pour la production d’électricité entre autre. Mais, Tony Abbot semble être déterminé à continuer d’axer l’économie de l’Australie autour du charbon pour le développement industriel du pays. Il a ainsi supprimé une taxe sur le carbone ainsi qu’un plan visant à mettre en place un marché de crédits carbone.

Source: www.quelleenergie.fr