L’économie d’énergie peut passer par les éclairages urbains sans risques

blog18

Si un doute était émis quant aux risques qu’implique l’extinction des éclairages urbains à certaines heures dans le cas d’économie d’énergie, une étude prouve que cela n’entraîne pas de danger de sécurité.

« Chaque année, le Royaume-Uni dépense 300 millions de livres dans l’entretien et la mise en place de ses éclairages urbains » explique le Dr Phil Edward, chercheur à la London School of Hygiene & Tropical Medicine. Au delà des possibles éclairages publics intelligents à mettre en place, des études mettent en avant le fait de simplement éteindre les éclairages existants à des heures précises pour permettre des économies sur ce type de budgets et, surtout, des économies d’énergie. Et si jusqu’à présent cette solution posait un certain nombre de questions liées à la sécurité des individus, aussi bien les piétons que les automobilistes, le chercheur vient de démontrer dans une étude que cela n’était que spéculations.

« Il n’existe pas de lien entre la diminution de l’éclairage et le nombre d’accidents de la route ou la hausse de la criminalité sur les zones où une stratégie d’économie d’énergie a été mise en place. »

En effet, celui-ci a analysé 14 ans de données issues de stratégies de réduction d’éclairages urbains en Angleterre et au Pays de Galles, allant de l’extinction complète d’un set au simple remplacement des lampes par des LED basse consommation. Pour chacune de ces initiatives, le chercheur a analysé le nombre d’accidents de la route et d’agressions ayant eu lieu autour des zones concernées. Selon son analyse, il n’a pas été constaté de hausse de ce type d’accidents liée directement à la diminution des éclairages.

Toutefois, il souligne qu’il existe un impact pour les collectivités puisque les résidents de ces zones ont exprimé soit de l’anxiété pour cette diminution d’éclairage soit un mécontentement, estimant que cela représentait une forme de négligence de la part des autorités en place.

Source: www.atelier.net