L’isolation, en tête des travaux de rénovation énergétique

travaux energetiques

Les travaux de rénovation énergétique sont toujours aussi importants en France. Ils permettent aujourd’hui de réaliser de substantielles économies qui restent très appréciées. Ces opérations trouvent notamment trois sources principales avec, en tête, l’isolation des constructions.

Une rénovation privilégiée en construction : l’isolation
C’est un phénomène qui ne se dément pas au fil des ans. Les travaux de rénovation énergétique occupent une place toujours importante parmi les chantiers mis en oeuvre dans le domaine de la construction. Depuis quelques années, la recherche de la meilleure performance est ainsi d’actualité, poussant à la réalisation de travaux importants. Ceux-ci ont notamment été engagés par bon nombre de foyers l’an passé, pour un budget moyen de 5 000 euros. Pour 10 % de ceux ayant réalisé ces opérations, ces sommes ont même pu monter jusqu’à 15 000 euros.
Ce sont les chantiers d’isolation qui continuent de monopoliser le plus l’attention, représentant 40 % des travaux, loin devant ceux de chauffage. Il est vrai que l’intérêt est double, portant tout à la fois sur le confort hivernal et estival pour conserver la chaleur intérieure, sans subir les entrées d’air ou encore les sensations de froid.
Le chauffage, deuxième cible des travaux énergétiques
L’autre gros chantier mis en oeuvre pour réaliser les travaux de rénovation concerne le chauffage. Premier d’entre eux, le remplacement des chaudières. Celles-ci prennent de plus en plus la forme de chaudières à condensation pour les installations au gaz. Si elles représentent un investissement plus important, elles affichent également des performances élevées qui séduisent, proposant un excellent pouvoir de chauffe tout en présentant des consommations réduites.
L’autre équipement à connaître des modifications est le chauffage bois. Tandis que les appareils en place sont relativement anciens, leur changement bénéficie du crédit d’impôt. Cette opération permet aussi d’offrir un confort intérieur renforcé, limitant les pollutions intérieures.
Aujourd’hui, ces travaux sont principalement initiés par les propriétaires occupants, majoritairement retraités.

 
Source : www.eti-construction.fr